« Nature », par Christian Knudsen, commissaire

« Nature »
Christian Knudsen, commissaire

8 mars au 12 avril 2014

Martin Schop
* When the Cathedrals were Mountains, 2005, épreuve chromogénique, 30×40″ / 75x100cm

 

 

La Galerie Nicolas Robert est heureuse de présenter Nature, une exposition organisée par Christian Knudsen, regroupant des oeuvres de Gabor Szilasi, Robert Walker et Martin Schop. L’exposition est présentée du 8 Mars au 12 Avril 2014.

«Je suis très heureux que Gabor Szilasi, Robert Walker et Martin Schop aient accepté de participer à cette présentation de photographies reliées au paysage, à la nature.
 
Il semble que les paysages, sous une forme ou une autre, font partie intégrante de mes œuvres depuis le début de mon parcours. Tout ce que je produis, quel que soit le degré d’abstraction, évoque inévitablement un paysage, Un paysage que j’essaie de contrôler, d’encadrer, de la même manière que je m’efforce de contrôler mon œuvre, mais au final, je réalise que c’est plutôt le paysage qui me contrôle, comme le fait mon travail…. Je prends plaisir à photographier les mêmes sujets de multiples fois au fur à mesure qu’ils changent. J’ai parfois l’impression d’apprendre quelque chose, de peut-être voir quelque chose différemment.
 
Quand je leur ai soumis ce projet, Gabor Szilasi et Robert Walker étaient tous deux enthousiastes, malgré le fait que la nature ne soit pas un thème majeur dans leur démarche, tandis que Martin lui,  ressent périodiquement le besoin d’être en communion avec celle-ci. Il produit des images sténopé grand format alors qu’il erre en pleine nature pour méditer.
 
Nous habitons tous Montréal. Contrairement à Martin Schop, je crois que Robert Walker frissonnerait à l’idée de se retrouver seul en forêt, mais il s’est auto-discipliné au cours des dernières années à photographier plusieurs fois les jardins botaniques de notre ville, produisant des images éclatantes, évocatrices des peintures en champs de couleurs et minimalistes des années 60. Je pense, entre autres à Newmann, Rothko, Olitski et Noland. Ce travail se démarque de ses œuvres mieux connues faites d’images urbaines dynamiques au collage pop saturé.
 
À Montréal, nul besoin de présenter Gabor Szilasi. C’est un homme d’une grande générosité dont la vie est très bien documentée et qui a d’ailleurs abondamment documenté une bonne partie des nôtres. Il a toujours été très prolifique. Au cours des années 1980 il a été invité à photographier le jardin de Monet à Giverny. Durant son séjour, il a produit une merveilleuse variété de compositions au gré des changements saisonniers. Nous sommes heureux de présenter deux de ces photographies pour cette exposition».

Traduction libre du texte de Christian Knudsen.

Comments are closed.