Jim Verburg « Impermanent Horizon »

Impermanent Horizon
Jim Verburg

10 septembre au 22 octobre, 2016

Impermanent Horizon - Jim Verburg

Une collection de nouvelles oeuvres de Jim Verburg. 

Le bruit visuel généré par les images est minutieusement observé, et des négociations constantes sont effectuées entre la discipline et le hasard. Avec une subtile autoréflexivité qui renvoie doucement vers son propre ordre interne, l’œuvre oscille entre la fuite infime et l’immensité de l’infini. La lumière est traitée à la fois comme le sujet et le matériau nécessaires à la création artistique : la chance lui est donnée de jouer ses nombreux rôles de réflecteur et d’absorbeur de l’opacité et de la transparence. L’esthétique minimaliste trompeuse de Verburg fait l’éloge de l’éphémère, afin que nous soyons complètement absorbés, sensibles aux cascades de tonalités, aux plans de pigments profonds, et à la géométrie émotive humaine du non-représentatif.

- Traduction libre du texte d’Alex Bowron, tiré de When Light Becomes Form: The Work of Jim Verburg 

Le travail de Verburg, dont la pratique est issue de la photographie, s’inspire des effets subtils, nuancés et fugaces de la lumière. Employant des matériaux tels que la peinture, l’encre, le fusain et la poudre de graphite pour interagir avec le papier, le papier journal, le mylar et le vinyle, Verburg créé des compositions captivantes qui imitent les délicates nuances de la réflexion, de l’absorption, de l’opacité et de la transparence. Au travers d’un processus expérimental basé sur la pleine conscience et l’intentionnalité, Verburg explore l’interaction dynamique entre le caractère physique et sensible de ses matériaux. Des compositions géométriques rigoureuses sont contrastées par une superposition de couches transparentes pour créer de délicates représentations minimalistes d’une introspection complexe. En traitant la lumière à la fois comme son sujet et son matériau, Verburg repousse les frontières du physique en priorisant l’intangibilité de la forme.
 
Les projets récents de Verburg incluent une installation publique pour la ville d’Ottawa, un travail chorégraphié pour le Toronto Dance Theater, un projet de livre avec Fw: Photography à Amsterdam, l’exposition de groupe For you / And me à la galerie Paul Kuhn de Calgary, un projet spécial avec Zalucky Contemporary de Toronto et une exposition individuelle au Rodman Hall Art Centre de l’Université Brock, à St Catherines en Ontario.
 
Parmi ses expositions solo antérieures, on compte One and Two, présentée durant Le Mois de la Photo à Montréal (2011), Afterimage à la galerie Nicolas Robert à Montréal (2014), What is Missing / What is Seen pour widmertheodoridis, Zurich à VOLTA NY (New York, 2015), et Light Becomes Form, the Horizon Rests Into View à la foire Texas Contemporary de Houston avec la galerie Nicolas Robert (2015). Verburg a participé aux expositions collectives More Than Two (Let It Make Itself), commissariée par Micah Lexier à la Power Plant Contemporary Art Gallery de Toronto (2013), Primeiro Estudo: Sobre Amor, commissariée par Bernardo Mosqueira à la galerie Luciana Caravello de Rio de Janeiro (2014), Far Away So Close, commissariée par Kimberly Phillips à la Acces Gallery de Vancouver (2014) et Chroma à la galerie Inman de Houston (2015).
 
For a Relationship, un film réalisé par Verburg, a gagné en 2008 le Prix du Meilleur Court Métrage Canadien au Insideout Film Festival de Toronto et a été nominé pour le Prix Iris au Royaume-Uni. Son livre O/ Divided/Defined, Weights, Measures, and Emotional Geometry  a été récompensé par Dazibao à Montréal (2013) et a été présélectionné pour la catégorie de la Meilleure Publication Imprimée du Gala des Arts Visuels à Montréal (2014). Les œuvres présentées dans la publication ont été exposées par Art Metropole à la foire Art Basel de Miami en 2013. Le lancement de son livre d’artiste le plus récent, A New Relationship Between Reflective Sides, a eu lieu l’automne dernier au MoMA Ps1 lors de la Foire au Livre d’Art de New York (2015) et a été présenté dans la récente exposition itinérante du Collectif Blanc : Forme / Édition / Expérimentation (2016), Gatineau et Toronto).

Comments are closed.